Le Sénateur Leo Housakos présente une motion au Sénat appelant au Gouvernement du Canada de reconnaître la République d’Artsakh

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Contact: Sevag Belian 613-235-2622 | National.Office@anccanada.org

 

(OTTAWA – 27 octobre 2020) – Le mardi 27 octobre 2020, le sénateur Leo Housakos (Québec) a présenté une motion au Sénat du Canada, appelant au gouvernement de reconnaître l’indépendance de la république d’Artsakh.

La motion déclare : « que le Sénat du Canada appelle au gouvernement du Canada de condamner immédiatement l’agression menée conjointement par l’Azerbaïdjan et la Turquie contre la république d’Artsakh, de maintenir l’interdiction permanente des exportations militaires vers la Turquie, de reconnaître le droit inaliénable de la république d’Artsakh à l’autodétermination et, devant l’escalade du conflit et l’agression continue envers les civils arméniens, de reconnaître l’indépendance de la république d’Artsakh. »

Cette motion est introduite le lendemain de la violation par l’Azerbaïdjan du troisième cessez-le-feu humanitaire, qui a été négocié avec la médiation des États-Unis.

« La reconnaissance de la république d’Artsakh est la seule solution viable pour stopper l’agression de l’Azerbaïdjan qui est soutenue par la Turquie, et c’est pourquoi cette étape sans précédent est cruciale pour la réalisation de cet objectif. » a ajouté Hrag Darakdjian, Coprésident du Comité national arménien du Canada (ANCC).

Outre l’appel à la reconnaissance de l’indépendance de la République d’Artsakh, la motion demande au gouvernement canadien de condamner l’agression conjointe turco-azérie et d’appliquer une interdiction permanente de la vente d’armes à la Turquie et à l’Azerbaïdjan.

« Le gouvernement canadien a déjà mis en place des mesures décisives dans la bonne direction, mais il reste encore beaucoup à faire en ce sens. Une interdiction permanente de la vente d’armes à la Turquie et à l’Azerbaïdjan et la reconnaissance de la république d’Artsakh mèneront sans aucun doute à une paix et une stabilité durables dans la région. a déclaré Shahen Mirakian, Coprésident de l’ANCC.

Le 27 septembre 2020, lors d’une pandémie mondiale, l’Azerbaïdjan, soutenu par la Turquie et des mercenaires djihadistes étrangers, a déclenché une guerre à grande échelle contre la république d’Artsakh, violant les termes de l’accord de cessez-le-feu de 1994.

En violation flagrante du droit international humanitaire et des droits de l’homme, l’Azerbaïdjan et la Turquie attaquent des cibles non-militaires, notamment des civils et des journalistes.

Pour les Arméniens, ces actes odieux rappellent le génocide de 1915, que le Sénat du Canada a reconnu en 2002.

ANCC NewsletterJoin our newsletter today for ANCC updates!