-COMMUNIQUÉ DE PRESSE-

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Renseignements: Martin Sampson, CIJA

msampson@cija.ca

613-219-3500

 

OTTAWA, le 10 avril 2019 – Dans le cadre du Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide, des organismes de la société civile se réunissent pour commémorer et condamner solennellement les actes de génocide et réaffirmer leur engagement à travailler ensemble pour prévenir les génocides. Des activités sont prévues à Ottawa au cours du mois d’avril. Elles seront complétées par une campagne nationale dans les médias sociaux.

En plus de commémorer le Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide, les partenaires déposent trois propositions de politiques et demandent au gouvernement du Canada d’agir.

« Le génocide commence par des paroles », dit Dafina Savic de Romanipe. « Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement du Canada de lancer une stratégie nationale de lutte contre la haine en ligne, la propagande en ligne et la diffusion de désinformation haineuse. Des événements récents ont démontré que la haine en ligne peut rapidement se transformer en violence et en terrorisme dans le monde réel. En tant que personnes qui ont vécu – et qui continuent de vivre – les répercussions de ces crimes, nous demandons au gouvernement du Canada de créer des solutions stratégiques pour s’attaquer à ce problème avant que d’autres personnes soient radicalisées en ligne. »

« Le génocide n’est pas simplement un sujet du passé », a expliqué Mme Savic. « Il y a d’innombrables personnes dans le monde aujourd’hui qui sont persécutées et assassinées en raison de leur identité, comme les yézidis en Irak, les personnes LGBTQ2+ en Tchétchénie et en Iran et les Rohingyas au Myanmar, par exemple. Nous demandons au gouvernement du Canada de veiller à ce que le système canadien d’accueil des réfugiés soit souple, adapté et efficace pour fournir une aide d’urgence à ces groupes. C’est une question de vie ou de mort. »

« L’an dernier, le gouvernement du Canada a publié une déclaration en souvenir et en reconnaissance du génocide des Roms, a poursuivi Mme Savic. « Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement du Canada de rendre officielle cette reconnaissance tant attendue en adoptant une loi du Parlement pour faire du 2 août une journée de commémoration du génocide des Roms, confirmant ainsi l’engagement du gouvernement à combattre le racisme contre les Roms. »

« En commémorant le Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide, a ajouté Araz Essw, de la Yezidi Human Rights Organization International, nous, Canadiens – Arméniens, Juifs, Roms, Rwandais, Ukrainiens et Yézidis – honorons la mémoire de personnes innocentes qui ont perdu la vie à cause du génocide. Il est de notre devoir collectif de lutter contre l’injustice, la haine et le sectarisme partout dans le monde. Si nous ne le faisons pas, qui le fera? Si nous ne le faisons pas maintenant, alors quand? »

Contexte

  • En 2015, avec l’appui de tous les grands partis, la Chambre des communes a adopté à l’unanimité la motion M-587 désignant le mois d’avril comme Mois de la commémoration, de la condamnation et de la prévention du génocide.
  • La motion commémore les génocides actuellement reconnus par le Canada, soit l’Holocauste, l’Holodomor ukrainien, le génocide des Tutsis au Rwanda et le génocide arménien de 1915. Le Parlement a également reconnu le génocide bosniaque et le génocide en cours des yézidis en Syrie et en Irak.
  • La campagne nationale sur les médias sociaux lancée aujourd’hui invitera les participants à ajouter leur nom à une lettre demandant aux décideurs d’adopter les trois recommandations susmentionnées. La lettre sera présentée aux trois chefs des partis fédéraux à la fin du mois.
  • Nous reconnaissons que le Comité de la justice a commencé à étudier la question de la haine en ligne. Il s’agit d’un bon premier pas pour aboutir à la création d’une stratégie nationale de lutte contre la haine en ligne.

 

 

À propos des partenaires de la Coalition

  • Le Comité national arménien du Canada est le plus important et le plus influent organisme canado-arménien de défense des droits de la personne.
  • Le Projet Abraham est un organisme de soutien de première ligne pour les Yézidis de la région du Grand Toronto qui ont survécu à l’État islamique.
  • Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) est l’agence de représentation des Fédérations juives du Canada-UIA
  • Romanipe est un organisme à but non lucratif dont la mission est de défendre la dignité et les droits de la personne des peuples roms dans le monde entier.
  • L’Association Humura a été créée pour veiller à ce que le génocide perpétré contre les Batutsi rwandais ne soit jamais oublié.
  • Le Congrès des Ukrainiens Canadiens (CUC) est la voix de la communauté ukrainienne du Canada (1,4 million), réunissant des organismes ukrainiens canadiens nationaux, provinciaux et locaux.
  • La mission de la Yezidi Human Rights Organization est de défendre et de protéger les droits de la personne et de sensibiliser la population au génocide yézidi.