-COMMUNIQUÉ DE PRESSE-

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

12 avril, 2019

Contact: Sevag Belian (613) 235-2622

 

OTTAWA – Le jeudi 11 avril 2019, Shahen Mirakian, président du Comité national arménien du Canada (CNAC), a témoigné devant le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes au sujet de son étude en cours sur la lutte contre la haine en ligne au Canada.

Le comité a entamé cette étude afin d’entendre les différentes perspectives et recommandations de diverses organisations de la société civile sur la manière de lutter de façon stratégique contre la haine en ligne et d’explorer les modifications qui pourraient être apportées à la Loi canadienne sur les droits de la personne et au Code criminel.

Dans son discours d’ouverture, M. Mirakian a déclaré au comité : « En tant que représentants d’une communauté victime du génocide, expression ultime de la violence inspirée par la haine, nous connaissons mieux que quiconque les conséquences de la promotion de la haine. De la même manière, en tant que communauté qui a systématiquement défendu des positions opposées au status quo, nous sommes des défenseurs acharnés de la liberté d’expression.

Mirakian a également souligné l’important travail accompli par une coalition d’organisations de défense des droits de la personne pour marquer le mois d’avril comme mois du souvenir, de la condamnation et de la prévention du génocide, tout en demandant au gouvernement du Canada d’adopter une stratégie nationale préventive et de poursuite judiciaire contre le cyberintimidation, le piratage de sites internet ainsi qu’aux comptes de médias sociaux des organisations communautaires.

 

-30-

******

 

Le CNAC est la plus grande et influente des organisations arméno-canadiennes populaires des droits de la personne. Travaillant en collaboration avec un vaste réseau de bureaux, chapitres et sympathisants partout au Canada, et avec plusieurs organisations affiliées à travers le monde, le CNAC fait valoir les préoccupations de la communauté arméno-canadiennes pour un large éventail de questions et œuvre à l’élimination des violations des droits de la personne à travers le Canada et le monde.