-COMMUNIQUÉ DE PRESSE- 

Le 24 avril, 2017                                            

Contact : Sevag Belian (613) 235-2622

 

Ottawa – Le lundi 24 avril, des milliers de Canadiens se sont réunis à Ottawa pour commémorer le 102e anniversaire du génocide arménien et manifester contre la négation continue du crime par le gouvernement turc.

Cent deux ans se sont écoulés depuis le commencement du génocide arménien, le premier génocide du vingtième siècle. Grâce aux efforts du gouvernement turc, le crime reste impuni. Les familles des victimes n’ont pas été indemnisées. Presque toutes les richesses matérielles, culturelles et religieuses arméniennes, de même que tous les restes de la civilisation arménienne indigène et florissante, âgée de milliers d’années, restent confisqués ou ruinés en Turquie.

Les manifestants se sont d’abord rassemblés sur la colline du Parlement, rue Wellington, où ils ont remercié le gouvernement canadien pour sa reconnaissance continue des faits établis de 1915. Ils ont aussi demandé au gouvernement d’exercer une pression sur son allié de l’OTAN, la Turquie, afin que celle-ci puisse confronter son passé et mettre fin à sa politique négationniste du génocide.

À la suite de la cérémonie officielle sur la colline du Parlement, les manifestants ont défilé de la rue Rideau jusqu’à l’ambassade de la Turquie, où ils ont organisé une manifestation pacifique contre les politiques négationnistes en cours au pays et ses violations des droits de la personne, réclamant justice pour les 1,5 million de victimes du génocide arménien.

Chaque année, le 24 avril, des millions d’activistes du monde entier s’unissent afin d’exiger leurs droits et de condamner les crimes commis contre leurs ancêtres par le gouvernement turc ottoman. Malgré les efforts de la Turquie d’entraver les progrès vers une résolution internationale du crime, de nombreux pays et organisations internationales, dont le Canada, ont reconnu les événements de 1915 comme étant un génocide, rien de moins.

Un siècle s’est écoulé, mais les militants se rassembleront une fois de plus pour réitérer leur engagement envers cette cause humanitaire et pour poursuivre leur lutte jusqu’à ce que la justice soit pleinement servie.

 

-30-

******

Le CNAC est la plus grande et influente des organisations arméno-canadiennes populaires des droits de la personne. Travaillant en collaboration avec un vaste réseau de bureaux, chapitres et sympathisants partout au Canada, et avec plusieurs organisations affiliées partout au monde, le CNAC fait valoir les préoccupations de la communauté arméno-canadienne pour un large éventail de questions, et œuvre à l’élimination des violations des droits de la personne au Canada et dans le monde.