-COMMUNIQUÉ DE PRESSE-

28 avril 2017

Contact: Sevag Belian (613) 235-2622

 

Note de l’éditeur : le 3 avril 2017, le Comité national arménien du Canada (CNAC) a lancé une campagne médiatique intitulée « Turquie : les trente jours de la honte » visant à informer les Canadiens des violations constantes et flagrantes de la Turquie en matière de droits de l’homme ainsi que de son déni continuel du génocide arménien. Pendant toute la durée du mois d’avril, tous les jours de la semaine, le CNAC publiera un article, une vidéo ou un rapport des droits de l’homme révélant l’irrespect continuel de la Turquie pour les droits de l’homme et les efforts de son régime pour passer sous silence ces grossières violations par le biais d’une propagande soignée, d’intimidation politique et de désinformation.

Cette dernière semaine se concentrera sur le déni continuel de la Turquie du génocide arménien et la règle du bâillon qu’elle impose à tout État qui parle de cette réalité historique. À ce jour, la Turquie utilise son influence politique à travers le monde pour entraver la progression en direction d’une juste et honnête résolution internationale de ce crime. À l’intérieur de ses propres frontières, le gouvernement turc enseigne une version pervertie de l’histoire dans les écoles et en public, accusant les Arméniens de mentir et justifiant les politiques et les actes génocidaires du gouvernement des Jeunes-Turcs.

Il est toujours illégal en Turquie de qualifier publiquement de génocide le meurtre de masse des Arméniens. Les intellectuels turcs qui ont osé dire la vérité ont été poursuivis et emprisonnés, ou bien forcés à l’exil. Les déclarations du régime qui feignent la repentance sont fondamentalement hypocrites et non sincères. Derrière le rideau, et en employant souvent des méthodes de coercition politique et de menace, le gouvernement dépense des milliards de dollars en efforts de lobbying pour décourager l’utilisation du mot « génocide » au sein de la communauté internationale. En dépit des efforts incessants de la Turquie pour réécrire son histoire, d’innombrables nations et organisations internationales ont reconnu que les événements de 1915 n’ont été rien d’autre qu’un génocide.

Vous trouverez ci-dessous un sommaire des articles et rapports publiés durant la quatrième semaine

1e  jour: ICTJ – The Armenian Genocide: 100 Years of Denial (And Why It’s In Turkey’s Interest to End It)

2ème jour: The New York Times – A Century After Armenian Genocide, Turkey’s Denial Only Deepens

3ème jour: Foreign Policy Journal – The Armenian Genocide in Modern Turkey’s Official Denialism: A Hundred Shades of Denial.

4ème jour: Maclean’s Magazine – A Turkish scholar discusses the Armenian genocide

5ème jour: Gatestone Institute – Covering Up Armenian Genocide

 

Détails de la campagne d’information :

Quand :

Une publication tous les jours de la semaine à 10 h 00 (heure de l’Est) à compter du lundi 3 avril 2017 et jusqu’au vendredi 28 avril 2017.

Où :

La page de campagne « Turquie : les trente jours de la honte » du site internet du CNAC —  http://anccanada.org/category/publications/campaign/shame/\

La page Facebook du CNAC — www.facebook.com/ArmenianNationalCommitteeofCanada

La page Twitter du CNAC — www.twitter.com/ancc_cnac

 

-30-

******

 

Le CNAC est l’organisation politique canadienne-arménienne la plus large et influente au Canada. Le CNAC s’occupe activement de représenter le point de vue collectif arméno-canadien sur les questions d’intérêt public, et de soutenir et promouvoir les questions relatives aux droits de l’homme au Canada et à l’échelle internationale. Le CNAC travaille en étroite collaboration avec ses bureaux régionaux et des associations affiliées à travers le Canada, ainsi qu’avec d’autres organisations arméniennes poursuivant des objectifs similaires à travers le monde.