3 avril 2017 Contact: Sevag Belian (613) 235-2622

Ottawa – Le 24 avril 2015, la Chambre des communes a adopté à l’unanimité une motion historique (M-587) désignant le mois d’avril comme Mois du souvenir, de la condamnation et de la prévention du génocide. Avec le soutien de tous les principaux partis représentés au Parlement canadien, la motion rappelle les génocides reconnus par le Canada: l’holocauste juif, le Holodomor ukrainien, le génocide des Tutsis au Rwanda et le génocide arménien de 1915. Le Parlement canadien a également reconnu le génocide de Srebrenica et le génocide en cours qui est commis aujourd’hui contre la minorité Yezidi en Syrie et en Irak.

L’adoption de la motion 587 est la réalisation d’un effort conjoint entre les communautés juive, arménienne, ukrainienne et rwandaise cherchant à attirer l’attention de la communauté internationale sur la question de la reconnaissance, de la condamnation et de la prévention des futurs génocides.

Le 24 avril 2015, un message fort s’est fait entendre à l’unisson dans les salles du Parlement canadien. La motion réaffirmait l’engagement du Canada à l’égard de la cause importante de la prévention du génocide et reconnaissait que la première étape de la prévention consistait à nous rappeler et à condamner les génocides passés.

La collaboration de diverses communautés a été essentielle pour obtenir l’adoption d’une motion qui confirme et qui maintient nos valeurs fondamentales de respect, de tolérance et de dialogue interculturel dans un pays où la diversité est perçue comme une force plutôt qu’une faiblesse. Nous croyons fermement que notre engagement collectif à l’égard de la justice et des droits de la personne deviendra un modèle exemplaire pour la communauté internationale.

Nous sommes convaincus que les gouvernements canadiens successifs s’appuieront sur l’héritage de cette motion et continueront de défendre leur engagement de se souvenir et de condamner les génocides passés tout en œuvrant à empêcher que des tragédies ne se produisent.

-30-